MÉMOIRES ET DROITS DES AFRO DESCENDANTS

Par: Ghyslain HEKPEK VEDEUX 

       Contact: messy@hotmail.fr

La Pucelle de Lorraine, le pied noir aigrit et le demi-frère hongrois,

... leur histoire n’est pas la nôtre. 25-09-2016 

                                                                                                                                                                             Buste de la Marianne noire de Frémainville: photo AFP


Le débat sur l'identité nationale a inspiré les plus hautes sommités dans le domaine de la pensée : Nadine Morano et Robert Ménard, qui ont tenu à apporter un peu de lumière à leurs compatriotes.

 

  • La Pucelle de Lorraine 

Commençons avec Nadine qui, l'an dernier déjà, avait affirmé (26 septembre 2015 dans on est pas couché sur France) http://www.francetvinfo.fr/politique/ump/nadine-morano/la-france-un-pays-de-race-blanche-le-general-de-gaulle-a-t-il-vraiment-tenu-ces-propos_1103469.html :

« Pour qu’il y ait une cohésion nationale, il faut garder un équilibre dans le pays, c’est-à-dire sa majorité culturelle. Nous sommes un pays judéo-chrétien – le général de Gaulle le disait –, de race blanche, qui accueille des personnes étrangères. J’ai envie que la France reste la France. Je n'ai pas envie que la France devienne musulmane. »

Pour ce qui est de la religion, rappelons à Nadine que selon la dernière grande enquête menée par Ifop en 2009, les catholiques pratiquants représentent 4,5 % http://www.ifop.com/media/pressdocument/43-1-document_file.pdf de la population française. Quant aux Juifs, pratiquants ou non, ils représentent à peine 1 % http://www.ifop.fr/media/pressdocument/883-1-document_file.pd

Du coup, faire de la France un pays judéo-chrétien est un peu étonnant. Ce qui l'emporte en France, c'est plutôt l'indifférence religieuse. Evidemment, si on se réfère à l'histoire, il est clair que l’Église catholique a joué un rôle très important dans le passé. Mais on pourrait évoquer aussi (pourquoi pas) le paganisme, qui constitue le substrat culturel et religieux des Gaulois et des Francs. Par ailleurs, les musulmans représentent environ 7 % d la population française d'aujourd'hui dont 5,8% de pratiquant http://www.ifop.com/media/pressdocument/48-1-document_file.pdf, et leur présence sur le territoire remonte au 8e siècle. Donc on ne comprend pas pourquoi la France ne serait pas un pays judéo-islamo-chrétien. 

 Nadine n'a « pas envie que la France devienne musulmane ». C'est amusant, car « morano » est un nom de famille catalan, ou plus exactement un sobriquet, qui signifie « brun de peau comme un Maure ». Il est donc drôle que la pauvre Nadine parte en croisade contre les musulmans alors que son nom, porte lui-même la marque de la culture musulmane. Nadine est en fait dans la haine de soi, elle est schizophrène, la malheureuse.

            Il est vrai que Morano n'est pas son nom, mais celui de son ex-mari, car celui de Nadine et de son père, c'est Pucelle. Oui une Pucelle de Lorraine, à ne surtout pas confondre avec la pucelle d’Orléans qui elle, est morte, hérétique et est depuis une sainte de cette même église catholique… n’est-ce pas paradoxale ?... Oui car selon l’histoire relaté, cette pucelle là, finit sur un buché après un procès pour …hérésie… voilà aussi comment la France traitait aussi ses catholiques. En vérité notre Pucelle de Lorraine ne craint rien, ou presque…Nadine s'appelle Nadine Pucelle, mais pour éviter les quolibets et non le buché, elle a préféré conserver le nom de son ancien époux. C'est bien dommage, car Nadine Pucelle sonne beaucoup plus français que Morano, surtout quand on vient de Lorraine. Bien qu'elle cherche à défendre l'identité française judéo-catholique, Nadine Pucelle a honte d'elle-même.

 

  • Un de ces pieds noir qui revendiquait l’Algérie Française.


On pourrait aussi s'interroger sur la phrase de Robert Ménard qui semble dire qu’être français « c'est aussi être blanc et catholique ». (5 septembre 2016 sur LCI) http://www.lci.fr/politique/robert-menard-le-vivre-ensemble-est-une-invention-2001481.htmlLui qui revendiquait que des Français (aussi catholiques) vivent en Algérie, devrait se réjouir de la réciproque. Et nous l’avons déjà dit, Les arabo-musulmans sont implantés en France depuis le 8em siècle. Nous avons déjà parlé de religion. Parlons donc du fait d'être blanc. Peu le savent, Robert est né en Oran, avant que sa famille ne soit expulsé hors d’Algérie en 1962 lors de l’indépendance de ce pays. Son père fut d’ailleurs membre de l’OAS, une organisation clandestine et terroriste de l’armée secrète française qui combattît et échoua à garder l’Algérie sous le joug de la France. Pendant son expansion coloniale aux quatre coins du monde, comme nous le savons tous, la France entreprit d’assujettir et d’assimiler les contrées envahis. Il y a donc des Noirs en France depuis près de quatre siècles. Depuis la traite négrière, qui a déporté les Africains vers les colonies françaises. Par ailleurs, lors de la seconde vague de colonisation, la France s'est implantée sur un territoire plus vaste encore.

En 1900, par exemple, la France compte environ 100 millions d'habitants, 40 dans l'hexagone, 60 dans les colonies. En d'autres termes, les blancs sont minoritaires dans le pays. Et cela jusqu'en 1960. La situation ne changera qu'avec les indépendances africaines. Evidemment, Robert Ménard n'a jamais réfléchi en ces termes, sans doute. Mais non seulement être français n'a rien à voir avec la couleur de peau, mais cela n'a jamais été le cas dans l'histoire de France. Hormis les idéologues bien qu’influent mais minoritaire, la couleur n'a jamais été un critère de nationalité dans ce pays. La religion non plus. Ceux qui pensaient autrement ont voulu faire des guerres de Religion pour éliminer les protestants, d'autres ont voulu éliminer les Juifs. Mais ce ne sont pas les pages les plus glorieuses de notre histoire. Et à moins de vouloir relancer les guerres de religion, ou retenter un génocide, on ne voit pas très bien à quoi tendent les remarques de ces responsables politiques politiquement irresponsables.

 

Re contextualisons. Le racisme n'est pas une opinion mais délit. On ne le discute/débat pas, on le combat. Décortiquons et répétons car c’est...pédagogique. Donc, à la question faussement naïve de Laurent Ruquier "ça veut dire quoi pays de race blanche..?"  Nadine Morano répondait : "...c'est vous et moi...je suis désolé..." […] " Nous sommes un pays...la France est un pays aux racines judéo-chrétienne. La France est un pays de race Blanche dans laquelle on accueille aussi des personnes étrangères..." Déclarait l’eurodéputé Nadine Morano ce 26 septembre 2015 sur France 2 dans l’émission [On n’est pas couché]. Dès 2015, Nadine (une Maure qui pourtant choisit de le rester) s'installait et assumait de se référer à la classification et hiérarchisation des êtres humains conceptualisée par l’idéologue raciste Gobineau. Ce compilateur pondit "…de l’inégalité de races..." en reprenant les théories racistes de l'eugénisme de Francis Galton. Donc le propos de Nadine Morano était raciste, simplement parce qu’elle se réfère à l'idéologie et à la rhétorique du racialisme qui est la classification et la hiérarchisation des êtres humain. Acte.

Elle avait beau dire que le mot "race" est dans le dictionnaire, justement voilà sa définition (Larousse 2015) concernant les êtres humains :

[Catégorie de classement de l'espèce humaine selon des critères morphologiques ou culturels, sans aucune base scientifique et dont l'emploi est au fondement des divers racismes et de leurs pratiques. (Face à la diversité humaine, une classification sur les critères les plus immédiatement apparents [couleur de la peau surtout] a été mise en place et a prévalu tout au long du XIXe siècle. Les progrès de la génétique conduisent aujourd'hui à rejeter toute tentative de classification raciale chez les êtres humains.) ]…La définition est on ne peut plus claire. A ceux (Menard et cie) qui nous servent du « De Gaulle réchauffé » "...Oui la France est de culture chrétienne-blanche et Catholique, quoi de surprenant ...", tenant le plus souvent ce genre de propos tout en assumant une idéologie raciste, l’erreur serait de les croire ignorant.: Ce 5 septembre 2016, un an après, quand le maire de la commune de Bézier remet ça avec ce sentiment totale d’impunité sur LCI et sans aucune contradiction : «être français c'est aussi (...) être européen, blanc et catholique, bien sûr…c’est pas que ça…mais écoutez heuuu… dans une classe du centre-ville de chez moi, 91% d’enfants musulmans (entendre arabes et noirs), évidement que c’est un problème , il y a des seuils de tolérance… » , nous avons le devoir de remettre dans le contexte dans laquelle les phrases ont été dites par ces populistes soit dans son apologie au racisme. Car imaginons un seul instant Robert Ménard dire : «…mais écoutez heuuu… dans une classe du centre-ville de chez moi, 91% d’enfants sont juifs, évidement que c’est un problème, il y a des seuils de tolérance… » On imagine tout de suite le tollé et les condamnations immédiates, morales et juridiques pour antisémitisme et incitation à la haine raciale. Plus aucune chaîne de télé ou autre média ne recevrait plus de telles personnes. Mais que le même propos arabo-islamophobe et afrophobe, donc raciste, soit dit concernant les noires et les arabes, ce racisme est toléré dans les médias de grande écoute sans que la possibilité d’une réelle contradiction ne soit proposée aux auditeurs ou aux lecteurs. Car ne nous y trompons pas, les personnes ciblées sont bien les racisés noires et arabes et autres non blanc qui pour ne pas être nommées explicitement sont qualifiées de musulmans ce qui n’en rend pas moins le propos raciste.

Historiquement, la France, n’est ni Catholique, ni Blanche.


Dans notre introduction, nous avons parlé de la vérité statistique (des chiffres), à présent parlons donc d’histoire.La France, de culture chrétienne-blanche et catholique dites-vous ? de quelle "France" parlez-vous ? Celle des Celtes (1000 avant jc) ?  Celles qui voit s'installer des grecs puis des romains dans le sud ? des Gaulois de Vercingétorix (52 avant jc) soit la Gaule envahit par les romains (de -1000 à 50 après jc) ? Celle qui voit arriver le Christianisme d'orient (empire Romain d'Orient = Turquie actuelle) vers l'an 150 ?

Constantin 1er, Empereur de l'empire romain d'Occident et d'Orient se convertit au christianisme en 313 et l'impose à tout l'empire en 322 (concile de Nicée). Notons ici que pendant plus de 2000 ans avant ce concile, cette partie géographique nommée aujourd’hui [France] a été envahie et habité par des peuples divers et variés mais nulle trace du judéo-christianisme pendant ces siècles initiaux puisque le christianisme et plus précisément le catholicisme y est imposé bien après l'an 400 après jc.

En l'an 400, Un peuple barbare (barbare en grec signifie ceux qui ne sont pas grec) soit les francs qui sont initialement un peuple germanique avec d'autres soit les wisigoths, ostrogoths, burgondes détruisent l'empire romain d'occident.

En 465 Clovis épouse une Burgonde (Clotilde une Italienne) qui lui impose de se soumettre à l'autorité du pape de Saint Pierre de Rome donc de se convertir au christianisme (catholicisme).

Moins d'un siècle après soit en 570, c'est l'avènement d'une autre religion abrahamique (l'Islam) qui dominera pendant plus de 7 siècles la très grande majorité du monde connus de l'époque (bassin méditerranéen-sud de l'Europe, Asie mineur et majeur, nord de l'Afrique).

En 842, le premier texte écrit en Français vulgaire (Serment de Strasbourg), avant cette date chaque ethnie du peuple du royaume des Francs parlait son dialecte et le latin n’était utilisé qu’à l'écrit.

Ce n’est que près de 700 ans (7 siècles) plus tard, soit en 1539 que François 1er imposera l'écriture du Français dans tous les documents administratifs (relatifs à l'église et à l'administration royale).

A partir de 1790  jusqu’en 1880, Il faudra donc 110 ans pour que la langue française soit imposée dans toutes les régions de France. Sachant que l'école et l'instruction gratuite pour tous en France n'a été autorisé qu'en 1881-1882 (Lois Jules Ferry)

 

Premier constat :

Ces historiens et politiciens idéologues qui trouvent des racines à la France d'aujourd’hui dans l'empire romain d’Occident (devenu catholique), justement parce que spirituellement issue de l'empire romain d’Orient (Constantin/Constantinople, ex Byzance et actuel Istanbul en Turquie) qui leur a imposé via le chrétienté issus des cultes abrahamique judaïque des peuples hébreux initialement issus du proche et moyen Orient (actuel, Lyban-Syrie-Palestine-Egypte), occultent sciemment que ceux dont ils se réclament (les Gaulois puis les Francs) ont été dominé et réduit à l'esclavage. Puis a été asservi spirituellement par les grecs mais surtout par l’empire romains d’Orient (Constantinople), et finalement ces mêmes Francs ont dû se battre contre cet empire romain d’Occident, qui leur imposait le judéo-christianisme venu d'Orient.

Bien après que (la légende) le gaulois Vercingétorix (-52 avant Jc) fut vaincu et que la Gaulle soumis aux Romains, Clovis et tous les autres rois d'Occident se soumettront au catholicisme et imposeront le christianisme par la guerre, le sang et la mort.

Les peuples occidentaux de l'époque dont ce n'étaient pas la tradition rejetterons en masse ce culte du christianisme venu [d'ailleurs] et seront persécutés en masse. Au début du XIII siècle l'inquisition sera justement imposé par l’église catholique pour convertir de force ceux qui ne voulaient pas se plier au dogme chrétien et catholique. En d’autres termes, les non-croyants accusés « d’hérésie » étaient tout simplement suppliciés ‘dans le meilleur des cas’ pour montrer à ceux qui ne se plieraient pas et qui ne se convertiraient pas, quel serait leur sort. Dans le pire et la majorité des cas, ceux accusés d’hérésie étaient massacrés (…et bon nombre souvent brulés vif)
http://www.astrosurf.com/nitschelm/Page_noire_christianisme.htm

https://www.amazon.fr/Ath%C3%A9e-pages-noires-du-christianisme/dp/2951298722/ref=sr_1_1?ie=UTF8&qid=1473413479&sr=8-1&keywords=Ath%C3%A9e%2C+les+pages+noires+du+christianisme

 

Second constat :

Donc Contrairement aux dires des Nadine Morano, Robert Menard et consort, la France de De Gaulle (donc des Gaulois et des Francs aussi) dont tous deux se réclament, est tous mais n'est pas judéo chrétienne dans ses racines comme démontré ci dessus.

Troisième constat :
Nadine Morano et son acolyte Robert Menard se réfèrent bien à Clovis en continuant le "combat" que ce dernier institua. Mais ces derniers omettent de préciser qu’en 465 c’est par mariage, qui n’est qu’une alliance stratégique (ils épouse une Burgonde Clotilde une Italienne), qu’il se soumettra au pape de Saint Pierre de Rome en se convertissant au catholicisme.

En 2015 et 2016 Nadine Morano et Robert Menard et d’autres se veulent les défenseurs plus que de Clovis mais d’une idéologie à l’origine selon eux :  « De la France Blanche ? » (Concept qui n’existait pas en l’an 400) et « de la France catholique ? »…justement les Gaulois, les Francs, les Burgondes, le Wisigoth, les Ligures, les Celtes, les Normands, les Basques, les Auvergnats ont lutté et son encore très actifs pour préserver l’essence de leur origines et cultures initiales qui ne sont aucunement ancrées initialement dans la chrétienté (catholicisme). Donc si selon la légende, le Catholique Charles Martel en 732 (8 siècles) stop la progression entre Orléans-Tours et Poitier des Arabes-Sarrasins musulmans (les noirs et les arabes déjà…) venus d'Espagne. Il est donc incontestable que des « non-blancs » soit les arabes-Sarrasins musulmans, aient vécus dès cette époque-là dans ce qui est devenu [la France] .

Le concept de la « race Blanche » et celui donc de « race noire » n’existait toujours pas à cette époque puisque ces concepts du collorisme soit de l’instauration la domination des « blancs » sur « les noirs » se répandront à partir du 15em siècle et seront actés par la publication de la bulle papale du Pape Nicolas V  le 14 janvier 1454 qui donne officiellement aux blancs chrétiens ‘l’autorisation et le droit de vie ou de mort’, d’enlever et de déporter les noires afin de les réduire à l’esclavage. Cette pratique, dite « de la traite des noirs » vient essayer et ne parvient pas à masquer [la lutte des classes qui deviendra la lutte des races » http://www.memoiresetdroitsdesafro.sitew.fr/#Memoires.A

En 1751, Benjamin Franklin ne considérait comme [blanc] que les anglais et les saxons, en excluant les Espagnols, Italiens , Français , Russes, Suédois considérés comme Basanés…

Les théoriciens racistes qui reprennent la même rhétorique ignoble de « France blanche et catholique » Se réclament ils de Charlemagne fils de Pépins le Bref roi des Francs ? 

  Nadine, que l’on sait Pucelle (de Lorraine) maintenant, mais qui a choisi de garder un patronyme synonyme de peuples arabes et noirs (musulmans) établis en Espagne après les conquêtes Arabo-musulmanes du 7em siècle ... Cela dit, l’ont peu aussi se demander s’il elle se réclame de Lothaire (Italie), de Louis le Germanique (Allemagne) ou de Louis le Chauve (France), soit les trois fils de Charlemagne qui se partagèrent son empire en 842 ? Personne n'avait encore dit à Nadine Morano et Robert Menard que les vikings (normands) arrivés vers 850 sur les côtes Françaises assiègent Paris en 866 et en 911 obtiennent de [Charles le simple] l'actuelle Normandie. Des fois que Nadine nous dise qu'elle est une Viking...sait-on jamais...puisque les racines de la France sont aussi normandes et Vikings. Plutôt que de s'occuper du ou des voiles intégraux ou pas qu'on choisit de porter d'autres Françaises car si aujourd’hui ce sont les noires et arabes musulmanes qui le portent, jadis c'étaient des blanches des peuples sémites devenues chrétiennes qui le portaient soit les hébreux, les araméens et les arabes initialement. Donc plutôt que de répéter idiotement et doctement qu’« être français c’est être blanc et catholique » quand il n’est plus à démontrer que cette religion catholique est issus des peuples sémites chrétiens cités plus haut et originaires d’Orient (proche et moyen), quand il n’est plus à démontrer que la population Française dans sa très grande majorité n’est non seulement pas composé de catholique et encore moins d’une majorité de « blanc ».

  Ces personnes qui incitent ouvertement à la haine raciale, répétons-le n’expriment pas une opinion, mais un délit. A default donc de se taire car hélas si elles ne masquent ni leur corps, ni leur visage, une certitude elle ne doivent pas dévoiler leur ignorance. Pour cela, nous ne leur en voudrons pas.

 

  • Le demi-frère hongrois

Enfin, même Nicolas Sarkozy a compris l’intérêt du raisonnement par l’absurde 
http://tempsreel.nouvelobs.com/politique/presidentielle-primaire-droite/20160920.OBS8356/nos-ancetres-les-gaulois-sarkozy-cree-la-polemique.html. Puisque personne n’ignore son [Idéfix] assimilationniste de faire des africains du nord, de tout bord et des ultras marins vivants en France des descendants « gaulois ». Et cela, Jean Bedel Bokassa l’avait si bien « intégré » qu’il appelait, et ça ne s’invente pas, le général De Gaulle « papa » …
CQFD est que devenir Français, c’est avoir des ancêtres gaulois, être catholique, blanc et de préférence avoir un père qui s’appelle De Gaulle ou une mère nommée... Pucelle...

Un « chrétien » agresse un noir devant l’église sainte Rita...25-08-2016

...que font  les autorités contre l’afrophobie en France? 

 
Participer à la mobilisation en préparation contre l'afrophobie en France 
en cliquant ici

 

vidéo de l'agression raciste ci dessous

Vidéo 1 l'originale                                                                         Vidéo 2 décryptage


Alors que les populations vivantes en France traversent des moments très délicats pour certaines communautés dans un climat sous fond d'attentats et autres sanctions stigmatisant spécifiquement les musulmans de France

Alors que l'actualité veut nous enfermer dans une dualité "pour" ou "contre" le Burkini à comprendre très clairement "pour ou contre les musulmans", dans cette France qui se revendique assimilationniste tout en prétendant vouloir appliquer la [laïcité] comme l'un des fondements majeurs de la [république]... "Pour" ou "contre", question qui jamais ne devrait se poser si nous demandions simplement à appliquer l’article 1 de la constitution qui dit : La France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale. Elle assure l'égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d'origine, de race ou de religion. Elle respecte toutes les croyances,

Alors qu'une certaine classe politique récupère ce débat sur fond nauséeux, sacrifiant les "minorités visibles" pour ne pas les citer, les noirs, les arabes et autres non-blancs, à des futures fins électoralistes en vue de la campagne présidentielle qui se profile dans les mois à venir,

C'est ce moment qu'ont choisi des fondamentalistes et extrémistes chrétiens (catholiques ??) pour manifester leur soutien à la non fermeture de cette église (Sainte RITA de PARIS) en priant dans la rue (la prière de rue est interdite). Mais alors qu'un passant noir visiblement dubitatif comme beaucoup d'autres personnes "blanche" qui se sont arrêtées pour observer la scène de prière qui éveil la curiosité de plusieurs autres curieux, l'un des fondamentaliste extrémiste chrétien se lève et agresse d'une violence inouïe cet homme noir qui s'étant arrêté, a à peine eu le temps de comprendre ce qui lui arrive. Un violent coup de poing https://www.youtube.com/watch?v=XKAS0393EyU lui est asséné en plein visage. Evidemment, tous les autres curieux observateurs "blancs" n'ont pas eu droits à ce traitement. Et vu les soutient massifs des groupes d'identitaires à cet acte gratuit, la nature raciste/afrophobique de cette agression ne fait aucun doute. Il semblerait que cette agression/action d'afrophobie ait été clairement prémédité, voir ici le décryptage en suivant ce lien https://www.youtube.com/watch?v=ae5gbBKjVoc&feature=youtu.be,tout semble avoir été prémédité, les (non) réactions des personnes postées derrière la scène de prière laissent peu de doute.

 "Le sentiment d'impunité est actuellement tel que des gendarmes peuvent lors d'une interpellation causer la mort par asphyxie d'un noir (le 21 juillet) et quelques semaines après (le 3 aout) des intégristes chrétiens peuvent ainsi en toute confiance s'en prendre à un autre homme noir sans que personnes ne soit ni inquiété, ni sanctionné" a réagit Ghyslain Vedeux Administrateur du CRAN chargé des relations forces de l'ordre-société civile.

« Non nous ne continuerons pas à tendre l'autre joue. » a déclaré Théo Lubin vice-président du CRAN. « Les prières de rues font grand bruit quand elles sont musulmanes et pacifiques. Mais étonnamment, cette prière de rue catholique et violente n'a suscité aucune réaction, a constaté le président du CRAN, Louis-Georges Tin C'est pourquoi nous avons saisi le procureur de la République concernant cette affaire, et nous demandons à être entendus par Monseigneur Vingt Trois. ».

Aussi le CRAN mobilisera une délégation pour ce déplacer à la maison de la conférence des évêques de France dans le 7em et invite toutes les personnes solidaires à venir dénoncer cet acte ignoble d’afrophobie dans le 7em ce jour là. Le jour (18 septembre 2016) et horaires (13h à 16h) du déplacement de la délégation seront toutefois confirmées.
                  Le CRAN demande donc à être reçu par le diocèse de Paris ainsi que par le ministre de l'Intérieur. La situation des noirs en France est plus que critique, nous avons répertorié au minimum pour les cas connus, pas moins de douze actes d'afrophobie (discrimination, violence, racisme contre les noirs) depuis janvier 2016» complète Ghyslain Vedeux Chargé des relations forces de l’ordre-société civile du CRAN, "plus que jamais l'heure est au dialogue, à l'écoute et aux solutions concrètes et nous faisons des proposions depuis plusieurs mois. Ce n'est certainement pas en opposant les populations en les sommant de se définir de tel ou tel modèle sociétal que nous améliorons la situation, bien au contraire… a-t-il conclut.

 

Contact

Théo Lubin 0781977408 theolubin@gmail.com

Ghislain Vedeux O652110034 messy@hotmail.fr


Autres Actes d'afrophobies (discrimination, violence, racisme contre les noirs)mais non 
exhaustif depuis janvier 2016

 

 Janvier, Affiche raciste sur placardé sur la vitrine d'une boutique Afro  à Paris                            

 1-http://www.bfmtv.com/societe/pas-de-boutique-afro-ici-une-affiche-raciste-collee-sur-la-vitrine-d-un-commerce-parisienbr-945289.html

 2-http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/paris-une-affiche-raciste-placardee-sur-la-vitrine-d-une-boutique-afro-7781518421

·         Janvier, Insulte raciste à Quimper Bretagne, elle ferme boutique
1-
http://la1ere.francetvinfo.fr/2016/01/15/insultes-racisme-une-guadeloupeenne-de-bretagne-ferme-boutique-322421.html
2-
http://www.europe1.fr/societe/a-quimper-une-commercante-victime-de-racisme-ferme-boutique-2651901

·         Janvier, Violence sur un jeune aux Sables d'Olone
1-
http://bondyblog.liberation.fr/201601050001/ce-policier-avait-vraiment-la-haine-dans-les-yeux/#.V74mSJh97IW
2-
https://www.buzzfeed.com/adriensenecat/la-police-accusee-de-violences-sur-cet-homme-en-vendee

·         Mars, le jeune Adam frappé devant le lycée Berson
1-
https://www.youtube.com/watch?v=rjKrstwUgWY
2-
http://www.huffingtonpost.fr/2016/03/24/video-lycee-henri-bergson_n_9540582.html

·         Avril, les insultes gratuites et racistes d'une passagère du tramway à Tours
1-
http://www.lanouvellerepublique.fr/Indre-et-Loire/Actualite/Faits-divers-justice/n/Contenus/Articles/2016/04/14/Insultes-racistes-et-bagarre-dans-le-tram-2685387
2-
https://www.youtube.com/watch?v=n0RvdwOm_No

·         Avril, Laurence Rosignol ministre tiens tranquilement des paroles raciste anti noir et musulman sur RMC 
http://rmc.bfmtv.com/emission/mme-rossignol-montre-la-realite-du-racisme-anti-noir-dans-toute-sa-splendeur-dit-le-cran-964106.html

·         Avril l'humiliation de François qui est handicapé à Paris  gare de Lyon
1-
https://www.youtube.com/watch?v=ka2WaE2DhZs
2-
http://observers.france24.com/fr/20160503-video-humiliation-controle-identite-gare-lyon-paris-police
3-
https://www.change.org/p/le-d%C3%A9fenseur-des-droits-un-handicap%C3%A9-noir-maltrait%C3%A9-par-des-policiers

·         Mai, l'agression d'un sportif en mai sur les champs Elysée
1-
http://rmcsport.bfmtv.com/football/info-rmc-sport-aurier-a-porte-plainte-pour-violence-policiere-978814.html

·         Mai, l'agression du jeune Jordan à Avignon
1-
http://la1ere.francetvinfo.fr/un-jeune-martiniquais-porte-plainte-apres-avoir-ete-agresse-sa-sortie-de-boite-de-nuit-avignon-370333.html
2-
https://www.change.org/p/mairie-pour-la-fermeture-du-bokao-s

·          Juin, A Toulouse c'est dans  le milieu politique au sein d'un parti qu'il est reproché à un politique "d'avoir amené trop de noirs pour voter en faveur du sénateur du Comminges"
http://www.ladepeche.fr/article/2016/06/07/2360699-recours-soupcons-propos-racistes-ambiance-houleuse-election-president-udi-31-31.html

         Juillet , la mort d'Adama Traoré à Beaumont sur Oise 1- http://tempsreel.nouvelobs.com/societe/20160729.OBS5559/info-obs-mort-d-adama-traore-il-a-pris-le-poids-de-nos-corps-a-tous-les-trois.html
2-ttp://www.memoiresetdroitsdesafro.sitew.fr/#Droits.B


Août, agression d'intégriste fondamentaliste chrétien devant l'église sainte RITA.
1-
https://www.youtube.com/watch?v=XKAS0393EyU
2-
http://tempsreel.nouvelobs.com/en-direct/a-chaud/26751-sainterita-violente-agression-homme-derangeait-priere.html


Septembre 4,  violence inouïe lors  d'une interpellation de policiers sur un homme noir et handicapé à Noisy le Sec.

1-https://www.youtube.com/watch?v=Epxl0CnI884

2-http://www.revolutionpermanente.fr/VIDEO-Noisy-Le-sec-Arrestation-brutale-d-un-jeune-noir-handicape-par-la-police

 

  Septembre 8, violence d'agent de sécurité sur un jeune noir à Ermont Eeaubonne.

1-https://www.facebook.com/chris.pany.77/videos/vb.100007786326164/1801724676763726/?type=2&theater

2-http://www.leparisien.fr/ermont-95120/ermont-eaubonne-la-video-d-un-violent-controle-en-gare-diffusee-sur-le-net-11-09-2016-6112243.php

3-http://www.lepoint.fr/societe/sncf-des-agents-agressent-un-jeune-noir-en-pleine-gare-12-09-2016-2067775_23.php


          Septembre 21, un homme mort pendant une interpellation par les policiers à Bézier.

1-http://france3-regions.francetvinfo.fr/languedoc-roussillon/herault/beziers/un-homme-est-mort-dans-la-nuit-beziers-apres-son-arrestation-par-la-police-1091843.html

2-http://www.leparisien.fr/faits-divers/beziers-un-homme-meurt-durant-son-interpellation-22-09-2016-6141845.php

 

          Septembre 22, interpellation violente d'un professeur de la Sorbonne qui essayait de filmer une autre interpellation violente sur des racisés (noirs...).

1-http://www.liberation.fr/direct/element/on-va-te-tuer-tu-es-mort-le-recit-dun-homme-violente-par-la-police-pour-avoir-voulu-filmer_48095/

2-https://www.facebook.com/guillaume.mazeau.1/posts/1116184055140521

3-http://www.liberation.fr/france/2016/09/26/je-vais-te-violer-et-on-va-voir-si-apres-tu-filmeras-la-police_1511411

Exécutions/Assassinats des noirs aux USA, en Afrique et en Europe

…Mais la France avait une priorité…se concentrer sur la finale de l’EURO de Football organisée sur son sol…#shame...10-07-2016

                

                                                                                                                                        Photos:web global research 

            Italie : Mercredi 6 juillet, un africain d’origine du Nigéria est battu à mort a Fermo en Italie par un supporter de football dit « Ultra » euphémisme pour ne pas dire raciste.

Angleterre : les actes racistes et xénophobes se multiplient depuis le Brexit en cette fin juin et début juillet 2016.
Pays-bas : Il y a un an à quelques jours près ce sont las Pays-Bas qui s’embrasait après la mort d’un homme noir d’origine des caraïbes des les locaux de la police après une interpellation musclé et actuellement des émeutes raciales secouent ce pays.

 

Allemagne : Il y a un an  début juillet 2015, un africain était retrouvé mort dans une rivière dans des circonstances non élucidées, d’après les premiers constats de sources policières, il s’agirait d’un crime crapuleux.

 

Globalement la situation des noirs en Europe est plus que critique comme le mentionne le dernier rapport d’ENAR (European Network against racism).

En Afrique le seul exemple du Congo se passe de commentaire. Les millions de personnes tués dans cette partie de l’Afrique et très peu relayés dans la presse meanstream démontre une fois de plus la place de l’Africain dans le mode de production et organisation occidentale qui impose sa vision et us et coutumes au reste du monde.


A Mayotte l’Etat Français est sommée de prendre ses responsabilités par le CRAN, car la France qui refuse l’auto détermination à cette ancienne colonie refuse pourtant de jouer son rôle dans le drame actuel qui touche cette partie de "la France".

Dans les Antilles Française ; le temps semble s’être figé avec une élite constituée de « Békés » qui sont pourtant une population minoritaire, mais qui contrôle la quasi-totalité des terres et aussi l’économie dans les Dom Tom et donc ils continuent à maintenir la très grande majorité les Afro descendants sur place au plus bas de l’ échelle sociale.

Aux Etats Unis, on ne compte plus les assassinats et exécutions sommaires des policiers qui tuent « légalement » les noirs américains. Les derniers cas du 6 et du 7 juillet dernier, l’un tué dans une voiture en présence de sa compagne et de sa fille de 4 ans... et l'autre tué à bout portant alors qu’il était plaqué au sol... L’historique démontre que ces policiers s’en sortent dans la plus grande majorité sans sanctions.

Et ce qui devait arriver, arriva. Un noir américain, Micah Johnson, présenté comme ayant tué des policiers blancs car il aurait dit l'avoir fait en réaction aux crimes des policiers blancs sur les noirs récurrents et impunis. Si pour beaucoup répondre à la violence par la violence est une faute, pour d’autres, il est le nouveau Nat Turner, ils le comparent aux héros noirs refusant des situations d'injustices dont les révoltes ont marqué , pour eux son acte et sa révolte est héroïque et comparable à la révolte des noirs américains en 1712 qui marqua les esprits tout en réveillant les consciences des noirs américains car refusant la conditions de soumission perpétuelle dans laquelle les cantonnaient le systèmes, raciste, esclavagiste et capitaliste américain.

        

                                                                      Photo de la revolte de 1712: wikipedia.org                                         Photo de Micah Johnson : facebook
Pour ceux qui argueront que les situations Française (voir Européennes) et de EU ne sont pas les mêmes, nous feront juste le constat que si aux EU un noir à cinq fois plus de risque de mourir sous les balles des policiers, en France selon le dernier rapport de l’ACAT, un noir ou arabe à huit plus de risque qu’un blanc de tomber sous les balles de la police...


Mais à l’heure où le mouvement des #blackslivesmatter rassemblent des manifestants des Etats Unis à Londres, à l’heure où la récente allocution de Jessie Williams  secoue les consciences et remet sur le devant de la scène le mouvements des droits civiques des noirs aux EU dont la résonance détonne à l’internationale , 
en France en ce début juillet quand est-il ?..Chuuuttt...
...la France  avait pour mission et devait gagner l’EURO de football.Question de priorité. Et pendant cette période là la France n’a vu que du BLEU#football

Sachez que des bleus des noirs de France et d’ailleurs, la république Française s’en #foot. Mais elle ne le pourra pas longtemps car l'ivresse passée, les maux toujours à vif rappellent et ramènent inéluctablement au principe de réalité.

#finil'eurodefoot
#blackslivesmatter
#loielkhomriretouràlaréalité

#wesh-hollande-valls-t'as-cru-qu'lefootallaitnouslobotomiser?
#assumetapolitiquel'europourlancertacampagneçamarcherapas
#consciencecollective

 



ORLANDO: ETRE NOIR ET HOMOSEXUEL EST UN DOUBLE CRIME ?!?... NON !!! 14-06-2016

 


                                                                                                                                                                             Photo: Reuters

Tuerie, crimes, attentats... tous décrivent la même réalité d'actes (voir acticle du New york Times et du Mondeimmondes perpétrés à Orlando par un être qu'on ne peut qualifier  "d'humain". 

Mon point de vue est simple, à chaque fois qu'une minorité est ciblée et visée, c'est l'équilibre de tous l'ensemble qui est menacée. 
C'est en ce sens que nos voix doivent se lever aussi et soutenir le combat de toutes les minorités (noirs, arabes,musulmans, juifs, homo,femmes, albinos...), quand celles ci sont attaquées juste pour ce qu'elles sont. Soit des minorités qui gênent et bousculent le système dominant de notre société construite pour rester celle d'une société raciste et discriminante où le pourvoir reste prioritairement aux hommes, blancs, religieux (judaïques, chrétiens, musulmans, ..), hétérosexuels ...

A Orlando osons le dire y a été fait [du deux en un], car ce n'est pas seulement un bar "gay" qui a été ciblé, mais un bar homosexuel principalement fréquenté par des noirs et des latinos. Donc par des non-blancs.

Le message est très claire, être homosexuel et noir  serait donc un double crime?!?...
il y a eu plus d'une centaine de victimes donc plus de 50 morts  tous principalement gays et noires .

Nous devons réagir mais tout en étant très vigilant car tout ceci a été présenté de façon à alimenter l'islamophobie, nous ne devons pas tomber dans cet écueil.


En 2011 en Norvège lors des tueries , l'assassin  était blanc, chrétien, hétérosexuel et même d'une mouvance pro-nazi ayant clairement revendiqué ses actes en assumant s'en être pris exclusivement à des "non-blancs".... L
a presse internationale ne s'en était pas prise exclusivement aux hommes, blancs, chrétiens, hétérosexuels et extrémistes... non. Donc concernant Orlando ne tombons ni dans le piège de l'alimentation des relents d'homophobie,  d'afrophobie et encore moins dans celui d'islamophobie.

Nous  avons surtout le devoir de réagir en soutien à la communauté homosexuelle et noir car cette tuerie d'Orlando est un acte hautement politique perpétrée dans "notre société occidentale", donc que nous le voulions où non,  ces meurtres nous impactent.

C'est donc aussi et surtout un crime de la société raciste, blanche, traditionnelle, américaine et de sa promotion de la ventre libre des armes à feux, dont les victimes sont toujours majoritairement les minorités et ici clairement ciblées, les homosexuels, les noirs et autres non blancs.
A une autre époque, les Panthers et les Butterflies avaient compris que les minorités rassemblées constituaient elles aussi un puissant grand ensemble...à méditer...

Ne nous trompons pas de cible.

Hommage : Mohamed Ali [Cassius CLAY] n'est plus... 4-06-2016


C'est avec une grande tristesse que nous apprenons la mort de Mohamed Ali,



                                                                                                                                                                                                                                                 photo: Fightclub(global research)

cette nuit à Phoenix, Arizona. Pour nombre de fans de boxe dans le monde Mohamed Ali était le plus grand "The Greatest" boxeur que cette discipline ait connue. Son élégance, sa beauté, sa technique n'ont cessé de fasciner, y compris ses détracteurs qui lui concédaient volontiers son grand talent.

 
Pour nombre de peuples opprimés Mohamed Ali représentait celui qui avait dit non à l'injonction du gouvernement fédéral américain d'aller combattre au Vietnam, "je n'ai rien contre les Viêt Cong, aucun vietnamien ne m'a jamais appelé negre" disait-il.

 
Mais pour tous les noirs Cassius Clay devenu Mohamed Ali était leur grande fierté, leur héros, leur porte voix, comme l'avait été Malcolm Little devenu Malcolm X, avec qui il était très lié. Mohamed Ali osait dire haut et fort ce que beaucoup de noirs pensaient et ne pouvaient ou ne savaient pas dire. Il ne s'excusait pas d'exister. Il ne s'excusait pas de parler fort. Il ne s'excusait pas de défendre ses frères. Il ne ne s'excusait pas d'être le champion. Il était. De façon imposante, de façon tonitruante, de façon à ne laisser personne indifférent, il était.

 
Il nous a fait nous sentir, si beau, si fier, si  intelligent, si fort. Nous aimions Mohamed Ali.

Pour tous, il est entré dans la légende lors du "Rumble in the jungle" de 1974, lorsqu'il accepta d'aller gagner son titre sur la terre de ses ancêtres, en Afrique...

                                                                                                                                                                                                                                                                   Photo: @global research

...Aujourd'hui, nous sommes orphelins. 
Nous sommes infiniment triste, bien-sûr pour sa famille à qui nous adressons nos pensées de réconfort, mais aussi pour nous les noirs , car serons-nous à la hauteur de ces illustres aînés qui nous quittent inexorablement...
 
A nous de continuer le combat.

Eléonore Bassop (lire ici)

L'estime de soi incarné (vidéos)

                               Mohamed Ali "This is your life"                        Cassius Clay on the Jerry Lewis show                   

Commémorer c'est bien, réparer c'est mieux...9-05-2016

"A la veille de la journée commémorative de l'abolition de l'esclavage,

le président  du Conseil Représentatif des Associations rappelle que la question des réparations n'a toujours pas été réglée."

lire l'article ici

 

                                                                             photo de Louis Georges Tin, site: [Sortir du colonialisme]


Demain 10 mai 2016, les traditionnels discours des officiels se tiendront au jardin du Luxembourg alors que la question des réparations en France n'est toujours pas traitée. De quoi s'agit-il ? cette question ne peut désormais plus être éludée. En France on ne peut plus parler de "commémoration" sans aborder la question des réparations. Si François Hollande a fait volte face suite à ses dernières déclaration sur cette question lors de son discours en Guadeloupe. Eric Fassin par exemple dans un article publié dans Médiapart concluait pour la mise à nu de ce discours présidentiel par [L'humour noir de François Hollande est une parole blanche]...En effet de qui se moquait le président Français en déclarant en déclarant [...Haiti a dû verser "une rançon d'indépendance" à la France jusqu'au milieu du 20em siècle...Eh bien quand je viendrais à Haïti, j’acquitterai la dette que nous avons...] affirmait-il tout en étant chaudement applaudi par l'assistance donc le président Haïtien Martely. Sa déclaration était clair. Et pourtant...pour joindre le discours aux actes quelques heures après d'autres déclarations venaient contredire les propos initiaux en parlant de "dette morale", en faisant une lecture plus que malhonnête des propos d'Aimé Césaire sur cette question des réparations. Travestir les propos de noms illustres ne suffira pas à se défausser de cette partie de l'histoire de "sa république", car cet humour noir était destiné à la "république blanche". La communauté française elle, est multiple, que ce soit en métropole où Outre-Mer et elle tend un miroir au système raciste, colonialiste et capitaliste. Et oui, la France ne peut plus échapper à son reflet dans ce miroir. 

Hollande annonce que la France s’acquittera de sa dette envers Haïti lors de sa visite. 10-05-2015

De l'enlèvement d'enfants réunionnais, au mythe de les assimiler dans la Creuse 19-03-2016

                                                Marie-Thérèse Gasp (enfant enlevé), Amza Boukari (Historien), Françoise Verges (Politologue), Joanes Louis (avocat)                    

                                                                                                                                                                                                                                      Photo: Le Cran

 

[...Il s'agit de [choix politique], dire qu'il s'agissait de réguler la surpopulation sur l’île de la Réunion est un faux prétexte. L'objectif de ces politiques était de déstructurer ces sociétés colonisées depuis plus de 300 ans. dans quel état l’Etat français à mis ces sociétés là ? pas d’écoles, mortalité infantile…etc…il y a dans ce cas précis un crime d’état colonial, respecter ce que disent les victimes (on m'a enlevé à ma famille, j’ai été victime de violence sexuelles...etc ) c'est le discours des victimes qu’il faut prendre en compte et pas celui de ceux ("les experts") qui ont été mis dans la commission mise en place par le gouvernement à ce sujet...] . Rappelait Françoise Verges qui en martelant les faits allait aussi à l’essentiel, soit qu'il faut remettre les victimes au centre du dispositif que dit mettre en place le gouvernement qui après que l'assemblée nationale ait reconnue "la responsabilité morale de l'Etat Français" dans l'affaire dite des enfants -déportés- de la Creuse face aux conséquences du programme [d'exil forcé] qui en fait n'était que l'enlèvement et la déportation dans les zones rurales françaises de plus de 1600 enfants.

Mis en place par le Bumidom et le CNARM, dès les années 1950 jusqu'au milieu des années 1990, des enfants étaient purement et simplement arrachés à leurs parents réunionnais et la plupart se sont retrouvés quasiment en état d'esclavage dans des villages français où leur principal [mission] était de travailler servilement pour le compte des paysans de ses terroirs qui pour un bon nombre les ne les traitaient pas mieux que ...leurs vaches. Battus, violés, pieds enchaînés , pas autorisé à manger ni à dormir dans la même maison que leurs bourreaux, beaucoup y ont vécu l'enfer . Dimanche 13 mars dernier lors de la 
conférence intitulé [Une enfance en exil: justice pour les 1615]  organisée par le Cran , l'un des objectif de cette rencontre était aussi la mise ne place d'une commission alternative car celle mise en place le 18 février 2016 est par essence biaisée. Les victimes principales et les associations qui les soutiennent depuis n'étant pas inclus initialement et intégrés dans la commission gouvernementale, comment oser parler au nom des victimes si la dite commission officielle ne leur donne pas prioritairement la parole ?
Pour l'une des victime Christophe R, les [jeux] sont d'avances fait, [il s'agit d'une commission de copains]. En effet il n'est plus possible d'entendre le discours officiel perpétué par cette commission du gouvernement  qui continue de partir du [faux] postulat qui est le discours colonial à savoir qu'il s'agissait de gérer la surpopulation à la Réunion et donc la solution était d'enlever ces enfants réunionnais à leur parents et de les envoyer en France comme "pupilles de la nation". Hors il a depuis été démontré que les enlèvements étaient brutaux, les enfants bien souvent étaient placés en foyer puis sans aucun consentement éclairé transférer en France, et si certains bien des décennies plus-tard ont pu revoir leur familles, la plupart ont à jamais été coupé des leurs puisque l'administration française pour leur placement allait jusqu'à changer leur Etat civil (nom, prénom...). Pour l'historien Amzat Boukari-Yabara intervenant lors de cette conférence, il faut rester vigilant et déterminé [...attention au discours politique colonial, l'identité de ces enfants est nié.[...] Les témoignages démontrent que tout a été mis en place pour déposséder ces populations de leurs biens. Au niveau européen, l'Angleterre a ouvert le débat sur les réparations, l'Australie aussi avec les Aborigènes, nous ne devons pas lâcher au niveau des questions des réparations  qui doivent être traitées de manière globale].

 
Maître Joanes Louis, avocat et vice président du Cran en charge des questions juridiques, rappel :

  • [...attention au terme juridique, on nous parle de "pupilles de la nation" rappelons que ce terme était utilisé pour des enfants qui n'avaient plus de parents, hors tous ces enfants réunionnais n'étaient pas des orphelins ils avaient des parents, juridiquement, on ne peut objectivement et en tout état de cause les nommer "pupilles de la nation"...]. 

Michel P arrivé mineur et placé au foyer de Guéret en 1969 voyant la voix des victimes marginalisée, a quitté la commission mise en place par le gouvernement et pour lui :

  • [..il faut une commission alternative...] ,

tout comme pour Marie-Thérèse G dont l'histoire est racontée dans le film ARRACHÉE A SON ÎLE, présente également lors de la conférence organisée par le Cran. Germain G, lui, raconte le périple à l'issus duquel il est arrivé en France par bateau via le port du Havre en 1956 avec ses frères. Ses sœurs arriveront en 1960...Marie-Thérèse G insistera également sur le fait qu'il faut faire:

  • [...attention au discourt colonial, il ne s'agissait pas d'un sujet démographique, mais de choix politiques... A trente cinq ans j'ai pu retrouver ma mère qui est aussi une victime ainsi que les parents adoptifs qui prennent consciences qu'on leur a donné des enfants volés...]. 

Maître Joanes Louis conclura:

  • [les victimes doivent se manifester, puis il faut un travail historique mené justement par les historiens. Enfin, fixer un calendrier raisonnable, donc profiter du fait que les témoins (enfants, parents...) sont encore vivants. Attention aux Archives qu'elles ne soient pas...détruites...].

Vidéo: Les enfants déportés de la l'Ile de la Reunion vers la creuse

La déchéance de nationalité en France, de quoi s'étonne-ton ? 15-02-2016

                                                                                                                                                                                                                                    Photo: AFP

 

Frantz Fanon avait décidé de rompre avec la nationalité Française car il désapprouvait la politique de son pays dans ses colonies et notamment en Algérie . L'histoire  française nous dit qu'il fut "déchu" de la nationalité Française...comme si une incubatrice soit le colonialisme ("mère" artificielle non naturelle) pouvait après coup nier qu'elle a contaminée l'organisme qu'elle a couvée. Dissonance cognitive persistante, se regarder dans un miroir en France et dans le monde eurasiatique 2016 n'est pas encore possible, simplement parce que l'idée/concept de "nation/république" en France et tel qu'exportée dans le monde par les pays occidentaux n'a jamais et ne pourra pas être dissocié du concept de "race". Le racialisme étant l'un des fondement du concept de "nation-république".

Le maire de Frémainville (Val d'Oise, Ile de France) Marcel ALLEGRE annonçait très explicitement la couleur en 2015 après avoir fait enlever le symbole de sa ville représenté par le buste d'une Marianne noire il déclarait sans broncher :

« Cette sculpture noire était une Marianne de la liberté, pas une Marianne de la République, estime le maire actuel. Elle représentait certes quelque chose, mais pas la République.» 

...[Elle représentait certes quelque chose, mais pas la république...],

Marcel ALLEGRE l'assume, pour lui la république est [Blanche] et doit être représentée comme telle. Illico il troquera la représentation symbolique de sa ville soit le Mariane noire, pour la remplacer par un buste blanc.

[...C'est un bon symbole pour la fin de l'esclavage mais en vertu de quoi l'élèverait-on au rang de Marianne de la République ? ...] poursuit-il...

La république/nation est blanche, c'est marqué dans le marbre et qui en doute encore...

C'est  dans cette logique racialiste que le concept de [république], indissociable du concept de [race], que les colons perdront le contrôle de Haïti qu'ils nommeront très explicitement la première 'RÉPUBLIQUE/NATION NOIRE'. Car il est définit pour ces colons suprématistes/racistes 'blancs' que le concept de 'république/nation' ne peut être réservé qu'aux citoyens de [races blanches] et c'est stupéfait que ces colons assistaient impuissants à l’insurrection des descendants d'Africains d'Haïti. Insurrection qui sera sabordée de fait dès lors qu'elle est enfermée dans l'unique perspective de devoir se 'développer' dans l'opposition du suprématisme républicain national blanc, à savoir la réaction pulsionnelle de toute personnes ici d'ascendances d'opprimées Africaines et indiennes  privées de leur droits fondamentaux d'être maître de leur devenir, de se protéger elles et leurs communautés afin de survivre dans un environnement colonial qui les exploitait tout en les exterminant. Nommer cette insurrection [république noire] c'était l'assurance pour les colons d'opposer à leurs [républiques/nations suprématistes blanches Française, Espagnole, Anglaise, Américaine] une [seule et unique nation suprématiste noire, Haïti] et cette dernière (Haïti) par la logique des inégalités [des forces brutes], si dans un premier temps elle arrache son autodétermination, étant tombé dans la nasse, le piège de se construire uniquement en tant que [république/nation noire]. Au fil du temps, cette première [république/nation noire], se fera écraser par le surnombre de ses adversaires qui parviendront à opposer à l’intérieur d'Haïti, les "noirs" et les "métisses". Le concept de république/nation qui signifie simplement réunir des personnes de même couleurs nommés par les racialistes, [races], est ici mise à nu.

[L'identité dite républicaine/nationale] a été construite selon des critères racialistes de classifications "hiérarchique" des êtres humains pour désigner des personnes de [mêmes caractéristiques physiques] de même [couleur]. C'est d'ailleurs partant de ce constat du concept de nation/république qu' Enest Renan dans Qu'est ce qu'une nation ? tente tant bien que mal de dissocier [race] et [nation] et pourtant grand admirateur de Charles Darwin il sait plus que quiconque que l'idée de [nation] est directement née du concept de [race].


En 2015 en France, c'est exactement le même effet qu'une  Marine Le Pen qui tente d'exclure son propre père Jean Marie Le Pen du parti racialiste qu'il a créé et dont elle Marine Le Pen accepte la présidence sans renier, sans se dissocier des propos racistes du père qui ont construit le partie. Si Jean Marie Le Pen venait à être déchu de sa nationalité française, Marine Le Pen garderait-elle la sienne ?...le droit du sang nous martèle t'on, Marine se contenterait-elle du droit de sol désormais discuté...?...voilà ce que tentait de faire Ernest Renan dans [qu'est qu'une nation?] en tentant de dissocier l’indissociable sans évidement réussir à trancher le lien de filiation direct entre [race] et [nation]. Sous le prisme du racialisme qui fait donc les fondements de la 5em république/nation en France, la déchéance de la "nationalité" à toute sa place, car cette nation/république Française s'est construite en excluant depuis la 1er république/nation tous les peuples dit "indigènes". Republique vient du latin respublica soit 'bien commun', 'chose publique', qui est une organisation sociale du peuple pour s'auto gérer . Ce bien commun de la nation, donc d'une population ayant des points communs concernant l'origine qui se rapproche du concept de "race", s'oppose à Indigène qui vient du latin : Indigéna , in, indu (dans) et géna 'né de' - 'engendrer'. [Indigène] que le racialisme exploite  pour son 'bien commun'. Justement parce que pour créer ce 'bien commun', le [colon] théorise et met en pratique l'exploitation des [indigènes] (code de l'indigénat). Colon qui dans sa langue, dans son paradigme rejette [l'Indigéna] soit celui qu'il pense ne pas avoir  engendré. Les mots structurant la pensée, avec la démonstration ci dessus,

dire de quelqu'un qu'il est de nationalité:

"franco-algériene",

"franco-malien-ivoiriens...etc",

"franco-haïtien"...

pour ne citer que ces exemples deviennent des oxymores...puisque nous savons tous quelles peuples étaient dit "indigènes".Tant que l'on les nommera 1ere, 5em où 2000ème [république], terme qui englobe les concepts de nation et de race dans sa sémantique, le concept de nation/république qui de sémantique racialiste ne convient plus à notre époque. Donc tant que l'on dira, que l'on voudra se construire un "vivre ensemble" un avenir commun sous les concepts de 'république' - 'nation', sans définir un concept commun qui prend en compte que les 'indigéna' se sont de fait auto-engendrés sans distinction de caractéristique physique depuis la nuit des temps car tous les humains qui se croisent quelque soit le lieu s'auto-engendre (copulent) en s'unissant  toujours à minima sexuellement, peut-importe qui on élira sous la 2001 unième république, qu’il soit de droite où de gauche, extrémiste, républicain ou conservateur...etc sous les systèmes de [république] on élira en substance toujours la même personne, ce qui produira les mêmes effets, perpétuant le même système racialiste. Ne jamais oublier qu' Hitler était…socialiste… mieux encore il était d'idéologie nation’-ale/socialiste. Déchéance de nationalité en 2015/2016, le (national ?) socialisme d’Hollande et de ses successeurs comme dignes héritiers et tant que l'on brandira la "république-nation" (qui inclut le racialisme) comme modèle à perpétuer et par  exemple qu' il faut absolument une sixième république et ainsi de suite, la hiérarchisation entre les hommes sera de fait inclut donc perpétuée.

Le système antique avait voulu, qu'au système de [la tyrannie] succède le système de [la démocratie] dont se réclame les pays occidentaux comme la France qui impose leur vision et façon de fonctionner au reste du monde. Cette démocratie, soit la prise de décision concernant tous les habitants d'un même lieu par une assemblée populaire reste utopique et inaccessible car substituer [le peuple] par [la république/nation] perpétue l'exercice du pouvoir républicain nationaliste et suprématiste d'une minorité qui par la ruse et/ou la brutalité interdit le choix de coexistante, d'alliage, d'alliance fait par le plus grand nombre. De nos jours la nationalité reste une réalité installée pour consolider des privilèges des pays dit [développés]. Les statuts [d'expatriés] et [d'immigrés] suffisent à eux seul à comprendre que la Marianne noire de Frémainville restait la  'figure' voulue et rejetée de 'l'immigration'  alors qu'en Côte d'ivoire Philippe Serey-Eiffel par exemple un expatrié de nationalité Française est nommé ministre en 2016...et pendant ce temps qui invite t-on dans les salons parisiens et autres plateaux télés pour débattre de la déchéance de nationalité ? qui est l'éternel spectateur ? comme le démontre la vidéo ci dessous de 0'' à 6'50'', "celui" donc on parle se retrouve très souvent "sagement" au second plan dans le public et ceci quand il est invité à écouter ce qu'on dit de lui à condition qu'il s'installe bien tranquillement dans les tribunes sans broncher.

Alors de quoi s'étonne t-on ?  pendant que la diversion de faire craindre aux classes populaires de perdre 'les privilèges' que sont censés apporter la carte d'identité nationale de cette partie du monde, sa minorité républicaine/nationaliste se succède inlassablement au pouvoir tout en prétendant représenter... [le peuple] qu'elle à pour mission de maintenir dans l'ignorance de sa force en le maintenant divisé.
- Tout ce qui est fait pour moi, sans moi , est contre moi - ... (Nelson Mandela)



C'est bien connu selon Hollande en 2014/2015/2016,
Si Frantz Fanon avait décidé de rompre avec la nationalité Française c'est qu'il était forcément un terroriste...
https://fr.wikipedia.org/wiki/Frantz_Fanon
   
...oups l'histoire  française nous dit qu'il fut "déchu" de la nationalité Française...comme si une incubatrice soit le colonialisme ("mère" artificielle non naturelle) pouvait après coup nier qu'elle a contaminée l'organisme qu'elle a couvée.
Peau noire, masque blanc et
http://classiques.uqac.ca/classiques/fanon_franz/peau_noire_masques_blancs/peau_noire_masques_blancs.pdf
dissonance cognitive persistante, se regarder dans un miroir en France et dans le monde eurasiatique en 2015/2016 n'est pas encore possible, simplement parce que l'idée/concept de "nation/république" en France et tel qu'exportée dans le monde par les pays occidentaux n'a jamais et ne pourra pas être dissocié du concept de "race". 
Le racialisme étant l'un des fondement du concept  "nation-république".
C'est  dans cette même logique racialiste que le concept de |république], indissociable donc du concept de [race], que les colons qui perdront le contrôle de Haïti, la nommeront très explicitement la première 'RÉPUBLIQUE/NATION NOIRE'. Car il est définit pour ces colons suprématistes/racistes blancs que le concept de 'république/nation' ne peut être réservé qu'aux citoyens de [races blanches] et c'est stupéfait que ces colons assistent impuissant à l’insurrection des descendants d'Africains d'Haïti. Insurrection qui sera sabordée de fait dès lors qu'elle est enfermée dans l'unique perspective de devoir se 'développer' dans l'opposition du suprématisme républicain national blanc, à savoir la réaction pulsionnelle de toute personnes d'ascendances d'opprimées Africaines et indiennes  privées de leur droits fondamentaux à savoir être maître de leur devenir, de se protéger elles et leurs communautés afin de survivre dans un environnement colonial qui les exploites tout en les exterminant. 
Nommer cette insurrection [république noire] c'était l'assurance pour les colons d'opposer à leurs [républiques/nations suprématistes blanches Française, Espagnole, Anglaise, Américaine] une [seul et unique nation suprématisme noir, Haïti] et cette dernière (Haïti) par la logique des inégalités [des forces brutes], si dans un premier temps elle arrache son autodétermination, étant tombé dans la nasse, le piège de se construire uniquement en tant que [république/nation noire], au fil fil du temps, cette première [république/nation noire], se fera écraser par le surnombre de ses adversaires qui parviendront à opposer à l’intérieur d'Haïti, les "noirs" et les "métisses". Le concept de république/nation qui signifie simplement réunir des personnes de même couleurs nommés par les racialistes 'races', est ici mise à nu.
[L'identité dite républicaine/nationale] a été construite selon des critères racialistes de classifications "hiérarchique" des êtres humains pour désigner des personnes de [mêmes caractéristiques physiques] de mêmes [couleurs].
Le maire de Frémainville (Val d'Oise, Ile de France) Marcel ALLEGRE annonçait très explicitement la couleur  après avoir fait enlever le symbole de sa ville représenté par le buste d'une Marianne noire il déclarait sans broncher :
« Cette sculpture noire était une Marianne de la liberté, pas une Marianne de la République, estime le maire actuel. Elle représentait certes quelque chose, mais pas la République. »
http://www.leparisien.fr/val-d-oise-95/val-d-oise-la-marianne-noire-mise-au-placard-24-01-2015-4475141.php
...[Elle représentait certes quelque chose, mais pas la république...], 
Marcel ALLEGRE l'assume, pour lui la république est [Blanche] et doit être représentée comme tel. Illico il troquera la représentation symbolique de sa ville soit Mariane noir, pour la remplacer par un buste blanc.
[...C'est un bon symbole pour la fin de l'esclavage mais en vertu de quoi l'élèverait-on au rang de Marianne de la République ? ...] poursuit-il...
La république/nation est blanche, c'est marqué dans le marbre et qui en doute encore...
C'est d'ailleurs partant de ce constat du cincept de nation/république qu' Enest Renan dans:
Qu'est ce qu'une nation ?
http://classiques.uqac.ca/classiques/renan_ernest/qu_est_ce_une_nation/renan_quest_ce_une_nation.pdf
tente tant bien que mal de dissocier [race] et [nation] et pourtant grand admirateur de Darwin il sait plus que quiconque que l'idée de [nation] est directement née du concept de [race].
En 2015 en France, c'est exactement le même effet qu'une  Marine Le Pen qui tente d'exclure son propre père Jean Marie Le Pen du parti racialiste qu'il a créée et dont elle Marine Le Pen accepte la présidence sans renier, sans se dissocier des propos racistes du père qui ont construit le partie. Si Jean Marie Le Pen venait à être déchu de sa nationalité française, Marine Le Pen garderait-elle la sienne ?...le droit du sang nous martèle t'on, Marine se contenterait-elle du droit de sol désormais discuté...?
 
...voilà ce que tentait de faire Ernest Renan dans [qu'est qu'une nation?] en tentant de dissocier l’indissociable sans évidement réussir à trancher le lien de filiation direct entre [race] et [nation].
Sous le prisme du racialisme qui fait donc les fondements de la 5em république/nation  en France, la déchéance de la "nationalité" à toute sa place, car cette nation/république Française s'est construite en excluant depuis la 1er république/nation tous les peuples dit "indigènes"
Republique vient du latin respublica soit 'bien commun', 'chose publique', soit une organisation sociale du peuple pour gérer un bien commun.
Donc la respublica (bien commun)  de la nation, soit peuple ayant des points commun concernant l'origine qui se rapproche du concept de "race", soit la classification des être humains au 18em/19em siècle selon des critères d'origines géographiques par les idéologues racialistes.
s'oppose à
Indigène qui vient du latin :Indigéna, in, indu (dans) et géna 'né de' - 'engendrer'.
"indigène" que le racialisme oppose  au 'bien commun' que le "colon" partage dans sa 'nation-république'. Justement parce que pour créer ce 'bien commun, le [colon] théorise et met en pratique l'exploitation des [indigènes]
http://www.axl.cefan.ulaval.ca/afrique/indigenat_code.htm
Colon qui dans sa langue, son paradigme rejette [l'Indigéna] soit celui qu'il pense ne pas avoir  engendré.
Les mots structurant la pensée, avec la démonstration ci dessus, 
dire de quelqu'un qu'il est de nationalité: 
"franco-algériene", 
"franco-malien-ivoiriens...etc", 
"franco-haïtien"... 
pour ne citer que ces exemples deviennent des oxymores...
puisque nous savons tous quelles peuples étaient dit "indigènes".
Tant que l'on les nommera 1ere, 5em où 2000ème [république], 
république qui englobe les concepts de nation et de race dans sa sémantique, le concept de nation/république qui à la sémantique racialiste ne convient plus à notre époque,
Tant que l'on dira, voudra se construire un "vivre ensemble" un avenir commun sous les concepts de 'république' - 'nation', sans définir un concept commun qui prend en compte que les 'indigéna' se sont de fait auto-engendrés sans distinction de caractéristique physique depuis la nuit des temps car tous les humains qui se croisent quelque soit le lieu s'auto-engendre (copulent) en s'unissant  toujours à minima sexuellement,
Peut-importe qui on élira sous la 2001 unième république, 
qu’il soit de droite où de gauche, extrémiste, républicain ou conservateur...etc 
sous les systèmes de [république] on élira en substance toujours la même personne, ce qui produira les mêmes effets, perpétuant le même système racialiste.
Ne jamais oublier qu' Hitler était…socialiste… mieux encore,
‘nation’-ale/socialiste.
Déchéance de nationalité en 2015/2016,
Le (national ?) socialisme d’Hollande et ses successeurs comme digne héritier…
Tant que l'on brandira la "république-nation" (qui inclut le racialisme) comme modèle à perpétuer et par  exemple qu' il faut absolument une sixième république..etc,
la hiérarchisation entre les hommes sera de fait inclut donc perpétué. 
- La mémoire contre l’oubli -
Ghyslain HEKPEK VEDEUX
http://www.liberation.fr/france/2015/12/23/hollande-maintient-la-decheance-de-nationalite_1422590

 

C'est bien connu selon Hollande en 2014/2015/2016,
Si Frantz Fanon avait décidé de rompre avec la nationalité Française c'est qu'il était forcément un terroriste...
https://fr.wikipedia.org/wiki/Frantz_Fanon
   
...oups l'histoire  française nous dit qu'il fut "déchu" de la nationalité Française...comme si une incubatrice soit le colonialisme ("mère" artificielle non naturelle) pouvait après coup nier qu'elle a contaminée l'organisme qu'elle a couvée.
Peau noire, masque blanc et
http://classiques.uqac.ca/classiques/fanon_franz/peau_noire_masques_blancs/peau_noire_masques_blancs.pdf
dissonance cognitive persistante, se regarder dans un miroir en France et dans le monde eurasiatique en 2015/2016 n'est pas encore possible, simplement parce que l'idée/concept de "nation/république" en France et tel qu'exportée dans le monde par les pays occidentaux n'a jamais et ne pourra pas être dissocié du concept de "race". 
Le racialisme étant l'un des fondement du concept  "nation-république".
C'est  dans cette même logique racialiste que le concept de |république], indissociable donc du concept de [race], que les colons qui perdront le contrôle de Haïti, la nommeront très explicitement la première 'RÉPUBLIQUE/NATION NOIRE'. Car il est définit pour ces colons suprématistes/racistes blancs que le concept de 'république/nation' ne peut être réservé qu'aux citoyens de [races blanches] et c'est stupéfait que ces colons assistent impuissant à l’insurrection des descendants d'Africains d'Haïti. Insurrection qui sera sabordée de fait dès lors qu'elle est enfermée dans l'unique perspective de devoir se 'développer' dans l'opposition du suprématisme républicain national blanc, à savoir la réaction pulsionnelle de toute personnes d'ascendances d'opprimées Africaines et indiennes  privées de leur droits fondamentaux à savoir être maître de leur devenir, de se protéger elles et leurs communautés afin de survivre dans un environnement colonial qui les exploites tout en les exterminant. 
Nommer cette insurrection [république noire] c'était l'assurance pour les colons d'opposer à leurs [républiques/nations suprématistes blanches Française, Espagnole, Anglaise, Américaine] une [seul et unique nation suprématisme noir, Haïti] et cette dernière (Haïti) par la logique des inégalités [des forces brutes], si dans un premier temps elle arrache son autodétermination, étant tombé dans la nasse, le piège de se construire uniquement en tant que [république/nation noire], au fil fil du temps, cette première [république/nation noire], se fera écraser par le surnombre de ses adversaires qui parviendront à opposer à l’intérieur d'Haïti, les "noirs" et les "métisses". Le concept de république/nation qui signifie simplement réunir des personnes de même couleurs nommés par les racialistes 'races', est ici mise à nu.
[L'identité dite républicaine/nationale] a été construite selon des critères racialistes de classifications "hiérarchique" des êtres humains pour désigner des personnes de [mêmes caractéristiques physiques] de mêmes [couleurs].
Le maire de Frémainville (Val d'Oise, Ile de France) Marcel ALLEGRE annonçait très explicitement la couleur  après avoir fait enlever le symbole de sa ville représenté par le buste d'une Marianne noire il déclarait sans broncher :
« Cette sculpture noire était une Marianne de la liberté, pas une Marianne de la République, estime le maire actuel. Elle représentait certes quelque chose, mais pas la République. »
http://www.leparisien.fr/val-d-oise-95/val-d-oise-la-marianne-noire-mise-au-placard-24-01-2015-4475141.php
...[Elle représentait certes quelque chose, mais pas la république...], 
Marcel ALLEGRE l'assume, pour lui la république est [Blanche] et doit être représentée comme tel. Illico il troquera la représentation symbolique de sa ville soit Mariane noir, pour la remplacer par un buste blanc.
[...C'est un bon symbole pour la fin de l'esclavage mais en vertu de quoi l'élèverait-on au rang de Marianne de la République ? ...] poursuit-il...
La république/nation est blanche, c'est marqué dans le marbre et qui en doute encore...
C'est d'ailleurs partant de ce constat du cincept de nation/république qu' Enest Renan dans:
Qu'est ce qu'une nation ?
http://classiques.uqac.ca/classiques/renan_ernest/qu_est_ce_une_nation/renan_quest_ce_une_nation.pdf
tente tant bien que mal de dissocier [race] et [nation] et pourtant grand admirateur de Darwin il sait plus que quiconque que l'idée de [nation] est directement née du concept de [race].
En 2015 en France, c'est exactement le même effet qu'une  Marine Le Pen qui tente d'exclure son propre père Jean Marie Le Pen du parti racialiste qu'il a créée et dont elle Marine Le Pen accepte la présidence sans renier, sans se dissocier des propos racistes du père qui ont construit le partie. Si Jean Marie Le Pen venait à être déchu de sa nationalité française, Marine Le Pen garderait-elle la sienne ?...le droit du sang nous martèle t'on, Marine se contenterait-elle du droit de sol désormais discuté...?
 
...voilà ce que tentait de faire Ernest Renan dans [qu'est qu'une nation?] en tentant de dissocier l’indissociable sans évidement réussir à trancher le lien de filiation direct entre [race] et [nation].
Sous le prisme du racialisme qui fait donc les fondements de la 5em république/nation  en France, la déchéance de la "nationalité" à toute sa place, car cette nation/république Française s'est construite en excluant depuis la 1er république/nation tous les peuples dit "indigènes"
Republique vient du latin respublica soit 'bien commun', 'chose publique', soit une organisation sociale du peuple pour gérer un bien commun.
Donc la respublica (bien commun)  de la nation, soit peuple ayant des points commun concernant l'origine qui se rapproche du concept de "race", soit la classification des être humains au 18em/19em siècle selon des critères d'origines géographiques par les idéologues racialistes.
s'oppose à
Indigène qui vient du latin :Indigéna, in, indu (dans) et géna 'né de' - 'engendrer'.
"indigène" que le racialisme oppose  au 'bien commun' que le "colon" partage dans sa 'nation-république'. Justement parce que pour créer ce 'bien commun, le [colon] théorise et met en pratique l'exploitation des [indigènes]
http://www.axl.cefan.ulaval.ca/afrique/indigenat_code.htm
Colon qui dans sa langue, son paradigme rejette [l'Indigéna] soit celui qu'il pense ne pas avoir  engendré.
Les mots structurant la pensée, avec la démonstration ci dessus, 
dire de quelqu'un qu'il est de nationalité: 
"franco-algériene", 
"franco-malien-ivoiriens...etc", 
"franco-haïtien"... 
pour ne citer que ces exemples deviennent des oxymores...
puisque nous savons tous quelles peuples étaient dit "indigènes".
Tant que l'on les nommera 1ere, 5em où 2000ème [république], 
république qui englobe les concepts de nation et de race dans sa sémantique, le concept de nation/république qui à la sémantique racialiste ne convient plus à notre époque,
Tant que l'on dira, voudra se construire un "vivre ensemble" un avenir commun sous les concepts de 'république' - 'nation', sans définir un concept commun qui prend en compte que les 'indigéna' se sont de fait auto-engendrés sans distinction de caractéristique physique depuis la nuit des temps car tous les humains qui se croisent quelque soit le lieu s'auto-engendre (copulent) en s'unissant  toujours à minima sexuellement,
Peut-importe qui on élira sous la 2001 unième république, 
qu’il soit de droite où de gauche, extrémiste, républicain ou conservateur...etc 
sous les systèmes de [république] on élira en substance toujours la même personne, ce qui produira les mêmes effets, perpétuant le même système racialiste.
Ne jamais oublier qu' Hitler était…socialiste… mieux encore,
‘nation’-ale/socialiste.
Déchéance de nationalité en 2015/2016,
Le (national ?) socialisme d’Hollande et ses successeurs comme digne héritier…
Tant que l'on brandira la "république-nation" (qui inclut le racialisme) comme modèle à perpétuer et par  exemple qu' il faut absolument une sixième république..etc,
la hiérarchisation entre les hommes sera de fait inclut donc perpétué. 
- La mémoire contre l’oubli -
Ghyslain HEKPEK VEDEUX
http://www.liberation.fr/france/2015/12/23/hollande-maintient-la-decheance-de-nationalite_1422590

Vidéo: Ce soir ou jamais, débat sur la déchéance de nationalité - le 16/01/2016 -

RESTER DIGNE: Christiane  TAUBIRA quitte le gouvernement VALLS/HOLLANDE 27/01/2016

                                                                                                                                                                                                                      Photo AFP

Militante indépendantiste guyanaise à ses débuts,  Mme TAUBIRA était depuis le 16 mai 2012 ministre de la justice du gouvernement "socialiste" du duo VALLS/HOLLANDE. Député au parlement français de la 1er circonscription de Guyane, en 2001 elle sera la rapporteuse de la loi dite [TAUBIRA] du 21 mai 2001 qui tend à la reconnaissance de la traite et de l'esclavage en tant que crime contre l'humanité


Quand on connait l'histoire et la vision impérialiste de la France hors de ses frontières, on ne peut qu'imaginer au delà du parcours de cette femme d'exception, le combat qui fut le sien au quotidien de vivre au cœur même de l'exécutif du pouvoir français qui dans sa conception intrinsèque s'est construite et se nourrit toujours de nos jours de l'exploitation des hommes et des ressources naturelles des contrées sous son joug.

Digne Afro descendante, durant son mandat Mme TAUBIRA su garder la hauteur face à toutes les bassesses venant même de son "propre camps". Mais la proposition de loi sur "la déchéance de la nationalité" d'actualitée en ce début 2016 portée par Emmanuel VALLS premier ministre de François HOLLANDE, a fini de dévoiler les "pattes des loups" de ce gouvernement de "gauche" clairement  "national socialiste"  qui acte plus qu'explicitement la continuité racialiste depuis les [Codes noirs] de 1685 et 1724, le [Code de l’indigénat] de 1881. 


En effet, si en 2016  on en est toujours à distinguer les Afro descendants "noirs" et "arabes" musulmans  pourtant Français dans un corpus législatif qui vise principalement à les discriminer en fonction de leurs origines, c'est bien le constat sans équivoque que l'article 1er de la constitution de cette république Française soit n'a aucun sens puisque cette proposition de loi sur la déchéance de nationalité française n'en tient pas compte, soit elle est complètement bafouée par ceux qui disent "nous" représenter dans ce gouvernement VALLS/HOLLANDE.
Rappel donc de  l'article 1er de la constitution de la 5 em république française datant du 4 octobre 1958:

[La France est une république indivisible, laïque, démocratique et sociale. Elle assure l'égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d'origine, de race ou de religion. Elle respecte toutes les croyances. Son organisation est décentralisé.
La Loi favorise l'égal accès des femmes et des hommes aux mandats électoraux et fonctions électives, ainsi qu'aux responsabilités professionnelles et sociales.


A défaut de répondre aux attentent prioritaires de [tous les français] sur les questions liées à l'emploi et l'insertion sociale et professionnelle, à l'éducation, à  la justice sociale et à la santé ...etc  VALLS/HOLLANDE choisissent de faire diversion en se rapprochant des extrémistes et de leur vision stricto sensu identitaire et sécuritaire.
A cela Christiane TAUBIRA dit NON. Elle s'en va, en accord avec ses valeurs.
Les Afro descendants "noirs-arabes-musulmans" français  ne peuvent être déchus de quoi que ce soit. Leur nier leur appartenance à la communauté française dans laquelle ils sont nés et où il vivent est un non sens. Communauté qui les a sublimée ou polluée. Cette France ci ne peut continuer  à se glorifier de sa production de Jackson RICHARDSON, des Zinédine ZIDANE et consort tout en  se glosant et en rejetant ses reproductions de Mohamed MERAH, d'Amedy COULIBALY...etc.
La France n'a d'autre choix  que d'accepter tous ses visages, et pour cela la première étape est de respecter ce qui fait l'un de ses principe fondateur et sa valeur première on ne peut plus explicite qui est l'article 1 de sa constitution.


 

 


Service simple et professionnel

Créer un blog pro